A la Une Afrique Développement Integration Maritime Sénégal

OMVS : Deux sociétés nationales données en exemple aux agences d’exécution

Le haut-commissaire de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS), Ahmed Diane Semega, a appelé les agences d’exécution de ladite institution à prendre la SAED du Sénégal et la SONADER de la Mauritanie pour modèle.

S’exprimant à la fin d’une réunion de l’OMVS, vendredi, à Saly-Portudal, au Sénégal, il a dit que la SAED et la SONADER, qui appartiennent à des Etats membres de cette organisation, ont obtenu des résultats que les agences d’exécution doivent, elles aussi, chercher à atteindre.

M. Semega s’est réjoui des travaux effectués par la SAED – la Société nationale d’aménagement et d’exploitation des terres du delta du fleuve Sénégal – à Ndombo-Thiago, sur 630 hectares.

En Mauritanie, la SONADER – la Société nationale pour le développement rural – a fait, pour sa part, des travaux d’aménagement de périmètres irrigués, sur 5.000 hectares, au profit de 16.250 bénéficiaires, selon un document de l’OMVS.

Après avoir loué les réalisations des deux sociétés nationales, le haut-commissaire de l’OMVS a invité les représentants des Etats membres à une ‘’plus grande solidarité’’.

‘’De 16 % d’exécution après deux ans d’existence, le PGIRE a été bien dirigé pour atteindre aujourd’hui un taux de réussite de plus de 80 %’’, a souligné Ahmed Diane Semega.

Le PGIRE, mis en œuvre dans les pays de l’organisation, est le Projet de gestion intégré des ressources en eau et de développement des usages multiples du bassin du fleuve Sénégal.

D’importants programmes d’exploitation des eaux sont mis en œuvre en Guinée, au Mali, en Mauritanie et au Sénégal, les pays membres de l’OMVS.

(APS)

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus