A la Une Afrique Energie Entreprises Finances Gaz Mining, Oil & Gas

Nigeria : une entreprise locale veut investir dans 20 usines de production de gaz de pétrole liquéfié

Alors que le Nigeria s’apprête à tourner le dos à sa dépendance aux produits pétroliers, afin d’accroître son utilisation du gaz, la société locale Enyo veut profiter de cette mutation pour se positionner comme le leader de la transition vers le gaz. 20 usines de GPL seront bientôt construites.

Au Nigeria, la société de distribution de produits pétroliers Enyo Retail and Supply, a annoncé qu’elle a démarré la mise en œuvre de sa politique consistant à stimuler l’utilisation du gaz naturel dans le pays. L’objectif est d’investir dans la construction et le développement de 20 usines de production de GPL, au cours des 24-36 prochains mois, de réaliser une usine de remplissage de GPL et de lancer sa première station-service au gaz pour les automobilistes.

L’année dernière, les autorités ont lancé le programme « 2020, année du gaz » pour encourager les initiatives locales allant dans le sens de la stimulation de la consommation du combustible. Le programme se décline en plusieurs volets dont les plus importants pour les entreprises consistent notamment à les accompagner dans leurs efforts de développement de projets gaziers.

C’est pour profiter des opportunités qu’offre ce segment qu’Enyo s’est lancée dans la mise en œuvre de ce programme. « Le programme d’expansion est en accord avec l’initiative du gouvernement fédéral visant à accroître la consommation de gaz au Nigeria », a déclaré la société dans un communiqué.

Quant à Abayomi Awobokun, patron d’Enyo, il a affirmé que « suite à la déclaration du gouvernement fédéral d’instituer 2020 comme l’année du gaz, la société est ravie de se positionner comme le champion de la transition vers une énergie plus propre et de faire des efforts pour intensifier la pénétration du gaz domestique ainsi que son adoption au Nigeria ».

Si le montant nécessaire à la mise en exécution de ces projets n’a pas encore été divulgué, la société a indiqué qu’elle prévoit d’ouvrir sa première station de gaz pour automobile dans cinq à six mois.

Pour rappel, le Nigeria envisage de faire tourner au gaz les véhicules du parc automobile d’ici quelques années, afin de contourner la volatilité du prix de l’essence et lutter contre les émissions de gaz à effet de serre.

Un projet de conversion des véhicules a ainsi été lancé il y a quelques mois et est dans sa phase pilote. Le ministre nigérian du Pétrole, Timipre Sylva, a d’ailleurs fait savoir que certains véhicules officiels du gouvernement sont en cours de conversion au gaz. Parmi ceux-ci, on peut compter ceux du convoi présidentiel et de la flotte officielle de son propre ministère.

Ecofin

Dans la même rubrique

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus