A la Une Développement Économie Sénégal Technologie TIC

Modernisation de l’administration du Trésor : Les agents se dotent d’un Code d’éthique et de déontologie

Après la digitalisation des processus et la certification des services, le trésor s’offre un Code d’éthique et de déontologie. Un atelier visant la vulgarisation de ce dernier a été organisé à Dakar. D’autres du genre sont en attente.

Ils sont venus de Kolda, Ziguinchor, Dakar entre autres, pour assister à une première. Les agents de la comptabilité publique ont reçu leur manuel d’éthique et de déontologie. Pour une première, aussi parce qu’un peu partout au Sénégal, des ateliers seront organisés pour assurer la vulgarisation du contenu du document. Cette rencontre de Dakar du 22 juin ne sera pas la seule. Le Directeur général de la Comptabilité publique et du trésor a rassuré, pour ce qui est de la tenue de ces autres ateliers. Se prononçant sur la nature du code, il soutient que «c’est une convention qui lie les acteurs d’une administration autour de valeurs et principes qui doivent gouverner les missions». Ainsi, «le code ne s’ajoute pas au dispositif prévu en matière de sanctions. Il ne prévoit pas de sanctions pénales, ni de sanctions personnelles, encore moins de sanctions pécuniaires. Seuls des rappels, sous forme d’injections y sont prévus». Cheikh Tidiane Diop a tenu à faire cette précision, pour qui penserait que le projet d’élaboration du code était mu par les scandales qui ont précédemment secoué le Trésor. Ces derniers se gèrent dans un autre cadre. A en­tendre Mor Diouf, le représentant du ministère des Finances et du budget, l’élaboration du Code d’éthique et de déontologie répond plutôt à une dynamique claire de la Dgcpt. Il souligne en effet que c’est le troisième maillon d’une chaîne qui a déjà connu deux phases : digitalisation des processus et certification des services. Monsieur Diouf définit alors le Code d’éthique et de déontologie des agents comme «un recueil qui leur permettra, dans le cadre de leurs activités très sensibles, de bien exécuter la mission de la Direction générale de la Comptabilité publique et du trésor». Digitalisation des processus, certification des services, adoption d’un Code d’éthique et de déontologie…trois étapes qui permettent à M. Diouf de parler d’alignement total. Et de modernisation. Ce qui n’est pas sans rappeler le plan de développement stratégique de l’administration du Trésor qu’a aussi évoqué le Dgcpt. Alignement au sein de la Dgcpt, mais aussi, harmonisation avec les normes communautaires. «Ce code trouve son fondement d’abord, dans le cadre juridique, sur une directive de l’Uemoa internalisée par le Sénégal à travers la loi 2012-22 du 27 décembre 2012, portant Code de transparence dans la gestion des finances publiques, et qui prescrit de doter les acteurs publics, notamment les agents de l’Etat et des collectivités décentralisées, d’un Code d’éthique et de déontologie», déclare Cheikh Tidiane Diop. Ce, «pour fixer certaines valeurs qui doivent guider leurs actions au quotidien dans la délivrance du service public».

LEQUOTIDIEN

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus