A la Une Afrique Internationale

La Turquie veut faire passer ses échanges avec l’Algérie de 4 à 5 milliards USD

La Turquie envisage de porter ses échanges commerciaux avec l’Algérie d’environ 4 milliards de dollars actuellement à 5 milliards de dollars « très bientôt », a-t-on appris auprès de l’agence Algérie Presse Service (APS), citant Abdelmadjid Tebboune, le président de la République algérienne.

L’annonce a été faite dans le cadre de la visite du président turc, Recep Tayyip Erdogan, en Algérie, dans le cadre d’une revitalisation des relations économiques d’Ankara avec ses partenaires africains, notamment Alger, où il est le premier investisseur étranger.

En 2018, le chef d’Etat turc avait déjà annoncé son intention de porter les échanges commerciaux turco-algériens à 10 milliards de dollars, d’ici les prochaines années.

Ainsi, au-delà des questions politiques évoquées concernant notamment la situation en Libye, de nombreux accords visant à intensifier la coopération dans plusieurs secteurs ont été conclus, dont un contrat permettant à l’Algérie d’approvisionner la Turquie en gaz naturel liquéfié (GNL) jusqu’en 2024. Un projet de création d’une zone de libre-échange entre les deux pays a également été évoqué lors des discussions.

Pour rappel, la visite du président Erdogan à Alger s’inscrit dans le cadre d’une mini-tournée africaine qui devrait conduire le chef de l’Etat turc au Sénégal et en Gambie notamment. Une tournée qui vient en prélude au prochain sommet Afrique-Turquie prévu pour le mois d’avril 2020.
(Avec Ecofin)

Dans la même rubrique

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus