A la UneAvis d’ExpertsFerroviaireOpinionsTransports

La rentabilité du Ter n’est pas matériellement pertinente, elle est socialement efficace pour les Sénégalais

Malick Wade GUEYE
depuis Marseille
malickgueye7123@gmail.com

 

Le Ter est un projet fondé sur un principe de solidarité et d’utilité sociale que son Excellence le président de la République a bien voulu offrir au Sénégal pour soulager le calvaire de milliers de Sénégalais de la capitale. Bien que revêtant, pour certains, un aspect uniquement financier et fiscal, cette notion n’a de valeur que si l’on peut mesurer son impact quand le Ter ira jusqu’à l’Aibd avec plus de 15 voitures. Il nous faut juste faire une réflexion qui pourrait nous conduire à l’évaluation de l’utilité sociale d’un tel projet.

J’avais porté la réplique à un certain cadre du Pastef en évoquant : combien de milliards le Sénégal perd à cause des embouteillages que nous vivions à Dakar : (plus de 100 milliards par an) ? Combien de Sénégalais arrivent à l’heure aux lieux de travail ? A cela s’ajoute le prix du confort qui est indéniablement lié à une bonne santé par la diminution de la pollution, le Ter roulant des fois grâce à l’électricité. Avec 100 milliards de pertes par an par les embouteillages, au moins les 80 milliards seront sauvés ; au bout de 20 ans, cela fait une manne de 1600 milliards. Pour le confort, le bien-être et la santé, ils sont inestimables : ça vaut tout l’argent du monde. Que représente au plan économique l’assiduité de milliers de Sénégalais à leurs lieux de travail, pour eux et pour leurs services ? Apprenons à être bien, à être justes, à dire vrai et à reconnaître les bienfaits de certains actes politico-sociaux et économiques que pose son Excellence le Président Macky Sall pour le bien-être des Sénégalais.

Si l’Etat construit des écoles et des universités pour permettre aux Sénégalais d’étudier, s’il construit des hôpitaux pour que nous nous soignons, s’il construit des postes de police, de gendarmerie et de douanes pour la sécurité, pourquoi ne devrait-il pas investir dans le transport pour la mobilité urbaine et la communication ? Pourquoi vouloir se focaliser sur l’aspect économique du Ter en ignorant l’impact social qui semble plus pertinent, plus efficace et plus humain ? Permettez-moi de partager avec vous ce témoignage émouvant de cette étudiante sénégalaise : «TER ET MOI…

Je m’appelle Faty Camara, j’ai 20 ans et je suis de Yeumbeul. Je suis étudiante à l’université Hampathé Bâ de Dakar. Avant la mise en circulation du Ter, c’était vraiment l’enfer ! Pour avoir la chance d’arriver à 8H en classe, je quittais de chez moi à 5H du matin, accompagnée de ma mère pour prendre un bus. Le plus souvent j’étais en retard à cause des embouteillages. Cependant, ce qui m’intriguait le plus, ce n’était pas les TD que je ratais mais plutôt, le fait d’être en classe et de penser à maman. A chaque fois, je me demandais si elle était bien rentrée à la maison, si elle n’était pas agressée ? A aucun moment, je n’arrivais à me concentrer. Surtout, les jours où je n’avais pas de crédit pour l’appeler et vérifier si elle était bien retournée à la maison.
Depuis janvier, je n’ai plus ce traumatisme. Je quitte de chez-moi à 7H et arrive à Colobane avant 7H 15. Je suis comme les autres étudiants.
Si ce Ter n’existait pas, peut-être que je ne pourrais plus continuer mes études supérieures. Toute ma vie, je serai reconnaissante au Président Macky Sall.»

Aujourd’hui, dans notre Sénégal, il y a une petite minorité d’hommes et de femmes qui pensent pour tous les autres, et pour lesquels tous les autres doivent forcément parler et agir ; et comme ils songent à leur intérêt et non au bien commun, leurs intérêts particuliers sont toujours opposés avec ceux de la majeure partie des Sénégalais qui sont de bonne foi. C’est cela qui fait le choc perpétuel de brigues et de cabales, un flux et reflux de préjugés, d’opinions contraires à nos valeurs, où les plus échauffés, animés par des juristes, des hommes de médias, des soi-disant religieux qui ne savent malheureusement pas de quoi il est question. «L’efficacité c’est le contraire de l’habileté, l’utilité c’est celui de la rentabilité» ; le Ter est efficace et utile pour les Sénégalais qui vivent à Dakar. Ceux qui le prennent chaque jour le savent très bien et ils remercient son Excellence le Président Macky Sall.

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus