A la Une Afrique Agro-industrie Développement Entreprises Industrie

Entreprenariat : Cet homme d’affaires rwandais fait fortune dans la transformation de la patate douce

Après avoir constaté que la filière patate douce était peu industrialisée au Rwanda, Regis Umugiraneza a fondé Carl Group, entreprise agroalimentaire fabricant du pain et des biscuits à base de ce tubercule. Objectif, proposer une alternative locale et abordable aux produits importés à base de blé.

En termes de volume de production, la patate douce est la première culture du Rwanda, représentant 5,2% de la superficie totale cultivée du pays. Selon l’Agence nationale des statistiques, la consommation de patate douce par habitant est de 145 kg par an. Lors de ses études universitaires en agrobusiness en 2014, Regis Umugiraneza (photo) constate que la filière, bien que confrontée à la surproduction, est peu valorisée sur le plan industriel.

Il rassemble une équipe et met sur pied une unité de transformation. Son entreprise, Carl Group, fabrique du pain et des biscuits à base de patate douce à chair orange, commercialisés sous la marque Vita. Elle cible particulièrement des personnes à revenus faibles et/ou ayant des besoins alimentaires précis comme les enfants et les femmes enceintes.

La ligne de production de Carl Group est essentiellement automatisée. Le processus de transformation de la patate douce est assuré par des machines :

« Nous avons une machine qui lave et épluche les patates douces. Lorsqu’elles sont bouillies, nous faisons une purée que nous mélangeons à d’autres ingrédients pour fabriquer du pain et des biscuits. Par la suite, nous emballons et distribuons dans différents supermarchés », a précisé Regis Umugiraneza sur How we made it in Africa.

Au-delà de fournir une alternative locale et peu coûteuse aux produits à base de blé, Carl Group contribue également au développement de la filière patate douce au Rwanda. Plus de 1 000 fermiers travaillent sous-contrat avec l’entreprise, ce qui leur permet d’avoir accès au marché et ainsi augmenter la rentabilité de leur activité agricole.

À ce jour, plus de 35 supermarchés réceptionnent les produits Vita, et Carl Group a reçu la certification de l’organisme de normalisation public Rwanda Standards Board. Toutefois, le projet de Regis Umugiraneza doit encore faire face à la réticence des consommateurs, comme c’est le cas pour de nombreuses jeunes pousses du secteur agroalimentaire en Afrique. Le jeune entrepreneur compte sur le soutien du gouvernement et des partenaires pour se démarquer de la concurrence et étendre son activité dans le pays.

Regis Umugiraneza ambitionne notamment de travailler avec la structure en charge du développement de l’enfant au Rwanda pour fournir ses produits dans les établissements scolaires.

Ecofin

Dans la même rubrique

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus