A la Une Internationale Santé publique

Deux médecins sud-africains lauréats du quatrième prix Hideyo-Noguchi

Le gouvernement japonais a décerné le quatrième prix Hideyo-Noguchi pour l’Afrique à deux médecins sud-africains pour ‘’leurs recherches novatrices et leur leadership scientifique en Afrique’’, a appris l’APS de l’ambassade du Japon au Sénégal.

Le prix Hideyo-Noguchi pour l’Afrique a été créé en 2006 par le gouvernement japonais à l’honneur du docteur Hideyo-Noguchi (1876-1928), un éminent scientifique médical japonais, qui a consacré sa vie à la recherche bactériologique au début du 20e siècle, à l’époque où les maladies contagieuses faisaient rage.

Hideyo Noguchi a découvert l’agent pathogène de la maladie de la syphilis en 1911. Il a trouvé la mort en étudiant la fièvre jaune en Afrique.

Le prix international comportant deux catégories – la recherche médicale et les services médicaux – a pour but de mettre en lumière la recherche médicale fondamentale, la recherche clinique et les services médicaux pour l’Afrique.

Il sert aussi à honorer les individus et les organisations qui travaillent en première ligne contre les maladies contagieuses et d’autres maladies considérées comme des fléaux. Le prix Hideyo-Noguchi aide à améliorer le bien-être des populations africaines et de toute l’humanité, selon le comité chargé de le décerner.

Les lauréats de la quatrième édition, les docteurs Salim Abdool Karim et Quarraisha Abdool Karim, ont été primés ‘’en récompense de leurs contributions (…) aux préventions et traitements du sida’’.
Ils ont mené ‘’des recherches scientifiquement rigoureuses’’, souligne le comité du prix Hideyo-Noguchi pour l’Afrique dans un communiqué.

Les deux chercheurs sud-africains ont été distingués aussi pour ‘’leur rôle dans la formation des scientifiques africains’’ et ‘’leur leadership scientifique inébranlable dans la réponse au Covid-19 en Afrique’’.

Salim Abdool Karim et Quarraisha Abdool Karim ‘’ont joué un rôle clé dans la réponse nationale contre le Covid-19 en République d’Afrique du Sud, où Salim travaillait en tant que président, et Quarraisha en tant que membre du Comité consultatif ministériel sur le Covid-19 du gouvernement” sud-africain, indique le document.

Pendant plus de trois décennies, ajoute-t-il, les deux chercheurs ‘’ont travaillé côte à côte en tant que conjoints-scientifiques et se sont attaqués à des maladies dévastatrices en surmontant des obstacles scientifiques et politiques’’.

‘’Dans leurs nombreuses réalisations, ils incarnent l’esprit de Hideyo Noguchi. Au prix d’un risque professionnel considérable, ils ont confronté le déni du sida, fourni des traitements antiviraux salvateurs au mépris de la politique gouvernementale et développé des approches de prévention du VIH qui donnent aux femmes le pouvoir de se protéger’’, explique le communiqué.

Le docteur Salim Abdool Karim est actuellement directeur du Centre pour le programme de recherche sur le sida en Afrique du Sud (CAPRISA). Quarraisha Abdool Karim, pour sa part, est actuellement directrice scientifique associée du CAPRISA, qui est basé à Durban, en Afrique du Sud.

Le docteur Kiyoshi Kurokawa, président du comité chargé d’attribuer le prix Hideyo-Noguchi pour l’Afrique et professeur émérite au National Graduate Institute for Policy Studies, a rappelé que les lauréats ont été choisis parmi des individus et organisations recommandés par chaque sous-comité de la recherche médicale et des services médicaux.

Selon lui, le choix final du Premier ministre japonais s’est fondé sur les recommandations du comité chargé du prix.

Dans la catégorie services médicaux, le gouvernement japonais a décidé de primer le programme d’éradication du ver de Guinée dirigé par la Fondation Carter et d’autres organismes africains.

Le prix Hideyo-Noguchi pour l’Afrique a pour but d’honorer des individus ou des organisations ayant obtenu des résultats jugés remarquables dans les domaines de la recherche médicale et des services médicaux, pour lutter contre les maladies infectieuses d’autres pathologies en Afrique.

La cérémonie de remise du quatrième prix Hideyo-Noguchi pour l’Afrique sera présidée par le Premier ministre japonais à l’occasion de la huitième Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique, prévue les 27 et 28 août en Tunisie.

Selon le comité dudit prix, chaque lauréat recevra un certificat d’honneur et une médaille, en plus d’une récompense en espèces d’un montant de 100 millions de yens (environ 480 millions de francs CFA).

Cette récompense est financée par un fonds du gouvernement japonais, des fonds privés et des dons nationaux et internationaux.

APS

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus