A la Une Afrique Finances Finances publiques Sénégal Uemoa & Cedeao

Bonne gouvernance : Les Rapports 2015, 2016 et 2017 de la Cour des Comptes emballent la presse sénégalaise

Dakar (Sénégal) – Les manquements décelés dans la gestion des comptes publics par les rapports 2015, 2016 et 2017 de la Cour des comptes et la marche organisée par la plateforme Ñoo pour dénoncer la hausse des tarifs de l’électricité et exiger la libération de Guy Marius Sagna, sont les principaux sujets en une des quotidiens reçus samedi à l’APS.

‘’La Cour des comptes refait ses comptes’’, affiche ainsi Le Quotidien au sujet de ces rapports remis vendredi au chef de l’Etat Macky Sall au cours d’une cérémonie officielle au Palais de la République.

Le journal du Groupe Avenir communication renseigne que ‘’de l’exécution du budget général de 2017 à la gestion du CICES, de la CDC, du ministère de l’industrie, de l’OFOR…, les magistrats de la Cour des comptes ont épluché des sociétés nationales. Comme souvent, certaines ont été rattrapées par la patrouille’’.

Concernant la gestion du CICES de 2011 à 2015, Le Quotidien écrit ‘’la foire aux faux diplômes’’, ‘’des manquements notés au ministère de l’Industrie’’ dans la gestion du budget 2017 de ce département.

De même, poursuit la publication, ‘’les projets de standing entrepris par la Caisse de dépôts et consignations (CDC) sis aux Mamelles et aux Almadies n’ont pas échappé à la loupe des contrôleurs de la Cour des comptes’’.

‘’Aux voleurs !’’, s’exclame à sa une Libération lequel quotidien souligne que ‘’les rapports 2015, 2016 et 2017 de la Cour des Comptes révèlent un braquage des ressources publiques’’.

Selon cette publication, ‘’la gestion du Festival mondial des arts nègres (FESMAN) a été un carnage financier avant et l’entrée en scène de Sindiély Wade’’, la fille de l’ancien président de la République Abdoulaye Wade (2000-2012).

Les vérificateurs de la Cour des comptes rapportent que ‘’le CICES prétend avoir dépensé 119,3 millions de FCFA, en deux semaines pour louer des groupes électrogènes’’, écrit Libération.

Pour le journal L’As, ‘’la Cour des comptes met à nu la gestion du régime’’, en soulignant que ‘’le CICES loue un groupe électrogène à 119379078 FCFA’’, et ‘’au ministère des Mines, les micmacs du DAGE éventés’’.

L’Obs parle quant à lui d’une ‘’pluie de scandales sur la Cour des mécomptes”, en signalant par exemple que ‘’la gestion administrative et financière du troisième Festival mondial des arts nègres (FESMAN) qui s’est tenu du 10 au 31 décembre 2010 au Sénégal (…)’’, ‘’Sindiély Wade achète des rideaux à 467 millions FCFA’’

‘’Les tours de la CDC s’affaissent sur Aliou Sall’’, le frère du président de la République concernant le projet standing aux Mamelles et aux Almadies, ‘’la DAGE de Aly Ngouille Ndiaye prise dans une gestion opaque des opérations budgétaires’’, ‘’plus de 78 millions FCFA pour le désherbage du CICES et 58 millions FCFA pour vider les fosses septiques’’, etc., écrit le journal.

Sur un tout autre sujet, Vox Populi s’interroge ‘’pourquoi Ñoo Lank mobilise autant’’, en soulignant que ‘’malgré la tentative de sa marche d’hier par des étudiants de l’Alliance pour la République (APR, pouvoir)’’, la plateforme a réussi le pari de la mobilisation.

Le journal informe que ‘’les populations ont répondu, hier, massivement à l’appel de la plateforme pour dénoncer la hausse du prix de l’électricité et exiger la libération de Guy Marius Sagna’’, en détention préventive depuis le mois de décembre après une manifestation non autorisée devant le Palais présidentiel contre la hausse du prix de l’électricité.

Le journal Kritik parle d’une ‘’mobilisation exceptionnelle pour la libération de Guy Marius Sagna’’ et titre ‘’ Ñoo Lank grossit et corse son discours’’, Enquête écrit à sa une ‘’révolte et Guy mania’’, en soulignant ‘’plus son emprisonnement dure, plus Guy Marius Sagna entre dans le cœur de beaucoup de Sénégalais’’.

‘’Ñoo Lank maintient la pression’’, affiche à sa une Sud quotidien, rapportant que ‘’des jets de pierres venant des individus non identifiés’’, ont occasionné des blessés et des personnes ont été interpellées par les forces de l’ordre.

Le Soleil en solo annonce à sa une que ‘’2564, 79 milliards de FCFA recouvrés en 2019’’, et ‘’une plus-value de 3,19 milliards de FCFA réalisée’’. Abdoulaye Daouda Diallo, ministre des Finances et du Budget salue dans le quotidien national ‘’de très bons résultats à consolider en 2020’’.

(APS)

Dans la même rubrique

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus