A la Une Assurance Développement Finances publiques Sénégal

Assurances – Contribution à l’économie : Un cumul de plus de 300 milliards en 2020

Au titre de 2020, le secteur des assurances a contribué à plus de 300 milliards de francs Cfa dans le financement de l’économie nationale, a indiqué hier Dr Matar Faye, directeur exécutif de l’Association des assureurs du Sénégal (Aas), à l’occasion d’un séminaire d’information, de formation et de sensibilisation sur «L’assu­rance des marchandises transportées…».

 Au-delà de leur rôle de réparatrices de sinistres, les assurances jouent un rôle prépondérant dans le financement de l’économie. Au titre de l’année 2020, ce secteur a injecté un montant cumulé de plus de 300 milliards de francs Cfa dans l’économie sénégalaise. Cela, à travers des actions dans les entreprises, des obligations d’Etat, des prêts, des investissements dans l’immobilier…
Malheureusement, souligne le directeur exécutif de l’Asso­cia­tion des assureurs du Sénégal (Aas), Dr Matar Faye, «ce rôle économique que joue le secteur des assurances reste méconnu par une bonne partie de la population. Ce que les gens retiennent de l’assurance, c’est toujours l’assurance automobile, la responsabilité civile».
Le président de la Com­mission transport de l’Aas impute cette méconnaissance à un déficit de communication. El Hadj Amar Kébé explique : «L’assurance souffre d’un déficit de communication. Nous évoluons dans un secteur très technique. Et malheureusement, il n’est pas très bien connu et ça nous vaut généralement un mauvais procès, parfois des critiques qui ne sont pas justifiées.»
A preuve, souligne Mor Ngom, commissaire contrôleur à la direction des Assurances, «on dit souvent que les assureurs ne paient pas le sinistre. Il y a une part de vérité, mais quelquefois c’est une incompréhension entre assureurs, victimes et assurés».
Pour redorer l’image du secteur, un contrôle des sinistres a ainsi été instauré. A ce propos, informe M. Ngom, «on est en train de mettre en œuvre le plan d’action concernant le paiement des sinistres. Il faut avouer que beaucoup d’efforts ont été faits en matière de paiement de sinistres. Pour 2020, un montant provisoire de plus de 60 milliards de francs Cfa a été payé». Les sinistres les plus fréquents sont répertoriés dans la branche automobile qui représente 35% du chiffre d’affaires. Laquelle est suivie de la branche maladie. Celle des accidents corporels vient en troisième position, d’après le commissaire contrôleur à la direction des Assurances.
Il présidait le séminaire d’information, de formation et de sensibilisation sur «L’assu­ran­ce des marchandises trans­portées, l’étendue des garanties et procédures d’indemnisation», organisé par l’Aas.
A travers cette rencontre, les assureurs veulent sensibiliser leurs partenaires sur ce produit d’assurance car, disent-ils, beaucoup d’entreprises ignorent l’assurance des marchandises transportées.

(LEQUOTIDIEN)

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus