A la Une Afrique Industrie Mining, Oil & Gas Pétrole Production

Nigéria : la production de pétrole chute de 600 000 barils par jour

Au Nigéria, la production de pétrole a baissé de 600 000 barils par jour. Entre autres raisons évoquées par les autorités, les quotas de réduction imposés par l’OPEP et ses alliés non membres (OPEP+), ainsi que les effets négatifs de la pandémie de la Covid-19.

Le 16 novembre Timipre Sylva, ministre d’Etat en charge des Ressources pétrolières a annoncé que le Nigéria a réduit sa production pétrolière de 600 000 barils par jour (bpj), passant désormais de plus de 2 millions de bpj à 1,4 million de bpj.

Cette situation fait suite à l’application des quotas de réduction opérés par l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés non membres OPEP+ depuis le début de la crise sanitaire qui sévit à travers le monde. Les revenus du gouvernement nigérian ont ainsi diminué de 60 % alors que pour rappel, les hydrocarbures représentent plus de 90 % des recettes d’exportation du Nigéria.

Néanmoins, il faut noter que suite à l’annonce d’un vaccin contre la Covid-19 par le géant pharmaceutique Pfizer il y a quelques jours, une hausse du prix du pétrole sur les marchés mondiaux a été enregistrée.

« Si le prix du pétrole brut augmente, cela signifie que le prix de la matière première a augmenté. Cela affectera également le prix du produit raffiné et c’est pourquoi vous voyez que les prix des produits ne sont généralement pas statiques. Ils dépendent du prix du pétrole brut qui monte et baisse », a commenté Timipre Sylva

Ecofin

Dans la même rubrique

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus